Une réunion de CPN qui renoue avec le dialogue social et fixe le cap de futures discussions !

Publié le par UNSA CCI Paris Ile de France

+ de négociation

Notre première CPN depuis 1 an (celle du 4 juillet n’était qu’une installation) s’est ENFIN

tenue mardi 11 mars 2014, avec un seul point à l’ordre du jour : l’adoption de nouvelles

règles de fonctionnement de la CPN.

Pourquoi un tel ordre du jour, si loin des préoccupations des salariés des CCI ?

Tout simplement pour régler définitivement les quelques points de composition, de

représentativité et de fonctionnement qui ont conduit au blocage de la CPN.

L’UNSA-CCI s’est prononcée pour l’adoption de ces nouvelles règles, afin que la CPN, les

groupes de travail et la commission de suivi puissent rapidement reprendre leurs travaux.

Tant de questions posées par les organisations syndicales attendent des réponses !

Avant sa clôture, cette réunion de CPN a également formalisé les dates de ses prochaines

réunions « ordinaires » : les 31 mars, 16 juin et 17 décembre. Nous prenons acte de la volonté

montrée par la délégation des Présidents et la Tutelle de réunir et faire travailler nos

instances paritaires nationales.

Du fait de l’ordre du jour réduit de cette CPN, la délégation des Présidents et les organisations

syndicales avaient convenu d’un temps d’échanges sur l’ordre du jour de la CPN du 31 mars,

qui reprend tous les points de la CPN du 11 décembre 2013, annulée.

 

De ces premières discussions, quelques points sont à noter :

  •  La délégation des Présidents demande le report de la discussion sur l’accord de mobilité,

jugeant ne pas être prêts. Une occasion pour nous de faire valoir nos exigences sur ce

texte, qui doit protéger les salariés des conséquences désastreuses de mutations forcées.

  •  L’UNSA-CCI et les autres organisations syndicales ont demandé un signal fort sur la valeur

du point pour compenser les pertes de pouvoir d’achat subies depuis 4 ans et donner un

signe « motivant » au personnel. En réponse, les Présidents ont annoncé leur volonté de

réfléchir à une nouvelle politique de rémunération. Avec beaucoup de prudence, nous

prenons acte de l’ouverture de ce nouveau chantier, que nous souhaitons voir aboutir à un

déblocage de nos rémunérations. Cette politique doit être stimulante, équitable et

transparente. Les RP devront être les garants de sa juste application dans chaque région !

  •  Après cette CPN du 31 mars, la délégation des Présidents programmera rapidement une

réunion de la commission de suivi (faites-nous remonter vos questions « statutaires »

nécessitant arbitrage) et relancera les groupes de travail nationaux au point mort.

 

L’UNSA-CCI participera activement à ces travaux nationaux. Notre rôle sera - entre autres -

de rapporter en CPN ou en commission de suivi, les dysfonctionnements relevés dans vos

régions après la régionalisation et de les corriger !

 

Nous avons besoin de vos retours, rapides et précis, sur tout ce qui « coince » chez vous,

comme par exemple : la perte de pouvoir d'achat, le mélange des points de résultat avec

l’indice de qualification, l’absence de comité de pesée de nouveaux postes, la classification,

l’application de l’accord CCART (rupture conventionnelle), le Compte Epargne Temps, le

travail à temps partiel, la souffrance au travail, … et tout autre sujet !

L’UNSA-CCI S’ENGAGE POUR LA DEFENSE DE VOTRE EMPLOI.

Nous devons être nombreux, soyez acteur dans votre région.

 

logo adhesion UNSA CCI

Publié dans Actualité

Commenter cet article