Infos locales : quelques succès !

Publié le par UNSA CCI SNAPCC de VERSAILLES VAL D'OISE- YVELINES

Depuis les deux dernières CPL :

 

UNSA-CCIV est satisfaite d'avoir obtenu des réponses favorables à :

1°/ L'intégration de la prime vacances au salaire : le Directeur général, en application de l'accord de principe du Président Fouchet à notre requête pour préserver cette prime "versaillaise",  propose d'augmenter à partir du 1er janvier 2013 tous les salariés bénéficiaires (sauf ceux ayant moins d'un an d'ancienneté) de 6 points indiciaires soit environ 28 euros mensuels.

2°/ La reconduction des taux des augmentations au choix 2012 identique de l'an dernier au lieu de rien du tout !

3°/ La sauvegarde des journées "congés de formation" en journées RTT sur le Compte eparge temps toujours avec le souci de préserver des droits acquis à Versailles avant la régionalisation.

 

Compte rendu de la CPL du 16 octobre 2012.

 Rappel de l’ordre du jour :

1.       Procédure de suppressions d’emplois – Pour information

1-       Campagne de primes / augmentations 2013

2-       Questions diverses

 

Point 2 – Campagne de primes / augmentations 2013

 

Le Président a tout de suite abordé le point 2 :

- argumentant que la CPN ne s’étant pas encore prononcée sur le sujet du taux directeur des augmentations au choix et des primes et que la prochaine CPN aurait lieu le 23 octobre prochain, il souhaitait laisser ce point en attente.

 

C’était sans compter sur l’équipe de l’UNSA CCI SNAPCC  qui est montée au créneau argumentant de façon imparable que :

-          compte tenu de la non-augmentation du point depuis deux ans (2011- 2012),

-          de la conjoncture difficile pour les salariés a qui on avait déjà demandé beaucoup d’efforts,

-          de la nécessité impérative de leur donner de l’espoir dans l’avenir,

 

la CPL a le pouvoir en toute souveraineté de décider, en l’absence de décision nationale,  d’une enveloppe et d’un taux identique à  l’an passé et le modifier s’il y avait lieu (uniquement au cas où la CPN déciderait d’un taux supérieur).

 

Les élus et représentants de la direction ont demandé une suspension de séance et après 10 minutes : ils nous ont rejoints pour nous annoncer qu’ils faisaient droit à notre requête, c’est-à-dire la reconduction à l’identique de 2012 :

 

·         un taux de 0,2 % de la masse salariale pour l’enveloppe des augmentations au choix,

·         de  0,7% de la masse salariale pour l’enveloppe des primes 2013 ce qui porte cette enveloppe à environ 250 000€.

 

L’équipe UNSA-CCI est satisfaite de ce résultat.

Comme toujours nous avons œuvré dans l’intérêt de chacun d’entre vous.

  

 

Point 1 – Procédure de suppressions d’emplois – Pour information

 

Le directeur des ressources humaines a fait le point sur 2 dossiers qui font l’objet d’une procédure de licenciement pour suppression d’emplois dans le cadre de l’article 35-1 du statut. Conformément aux statuts des CCI, la CPL était simplement informée de la procédure mise en œuvre.

  

 

Point 3 - Questions diverses  / L’UNSA demande :

 

·        Un suivi et un accompagnement par la DRH des personnes, qui dans le cadre de la réorganisation vont perdre le bénéfice de leur logement de fonction. Aide pour la recherche d’un logement ou indemnité compensatrice « correcte ».

 

·        Y aura-t-il une salle de repos à Cap Cergy pour les salariés ? : M Delamaire précise qu’au 2ème étage un office et des salles de réunion sont prévus et qu’ils pourront être utilisés par les collaborateurs.

 

  • ·       La mise en place d’une cellule psychologique pour accompagner les équipes de Mantes et Aubergenville suite à la tragique disparition du directeur.

 

  • ·        Demande à ce qu’il soit rappelé à l’ensemble des salariés et plus précisément aux managers qui parfois s’y opposent, que les frais de déplacement sont pris en charge par l’employeur dans le cas d’une affectation temporaire avec autorisation hiérarchique d’un collaborateur sur un autre site (cas des salariés qui pendant la fermeture de l’école où ils travaillent sont amenés à aller travailler sur un autre site de la CCIV).

 

 

MD/MB 17-10-12

 

 

 

 

Commenter cet article