Les bonnes raisons pour choisir l'UNSA CCI ...

Publié le par UNSA CCI SNAPCC de VERSAILLES VAL D'OISE- YVELINES

Les élections des représentants du personnel vont se dérouler le 19 mars prochain.  Ces élections sont importantes pour la défense de vos intérêts en Commission paritaire Régionale.  

 

Elections 19 mars

 

Pourquoi choisir l’UNSA CCI ?

 Une liste équilibrée d’hommes et de femmes avec des sensibilités et des approches complémentaires, représentative de toute catégorie de personnel, de la zone géographique étendue que couvre la région Paris Ile de France.

 

Voter UNSA CCI, c’est voter pour le syndicat qui est à l’origine de l’élaboration et de la mise en place de notre statut né en 1953.

 

ü Voter pour les candidats UNSA CCI, c’est être certain que le syndicat expert du réseau consulaire ne laissera pas notre statut se réduire en peau de chagrin. Ce statut protecteur, est l'équivalent d'une «convention collective» pour nous, CCI.

 

ü Donner son vote à L’UNSA CCI, c’est lui permettre de revisiter dans la négociation plutôt que dans l’affrontement, les accords finaux en CPR  les plus favorables aux salariés.

 

ü Voter UNSA CCI, c’est aussi favoriser un syndicat indépendant, non corporatiste « ni pour le "oui" par habitude, ni pour le "non" par principe » un syndicalisme d’aujourd’hui, de proposition :

 

Nos engagements syndicaux :

 

1.  Le RI REGIONAL : Parmi les 1er règlements intérieurs régionaux à être votés, avec l’implication de 2 représentants du personnel sortants, candidats qui ont œuvré pour que soient conservés les acquis sociaux les plus favorables aux salariés ou négocié de nouveaux accords accompagnés de mesures compensatoires. Nous ne saurions être soumis à des règles moins favorables que celles qui prévalent dans la fonction publique.

 

2.   La MOBILITE : L’UNSA CCI  n’a cessé de dénoncer la précipitation dans laquelle les mobilités ont été réalisées tant CAP 2015 que tous les "CAP" (2013 et 2014) qui ne disent pas leur nom, qui se sont déroulés sans que nos élus ne s’élèvent contre un tel « gâchis » de mobilités forcées et de compétences éparpillées. Avec la régionalisation, il devient urgent de « sécuriser » les parcours de mobilité.

  

3.   La CLASSIFICATION :  Rappelons le refus de l’UNSA CCI de signer cet accord à la CPN du 18 avril 2006. Nous attendons donc avec impatience qu’il soit de nouveau négocié en CPN comme prévu, car, en effet, les résultats sur le terrain sont loin d’être satisfaisants !

 

4.  Les RESSOURCES HUMAINES ET La POLITIQUE SALARIALE : Introduire la notion d'évolution de carrière pour un même emploi et créer des passerelles entre les emplois. Réformer les points de résultats, système opaque de récompense des salariés.

  

5.  La GPEC : Nous nous battons pour l’ouverture de vraies négociations sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Un réseau complexe comme celui des CCI ne peut faire l'impasse sur une gestion cohérente des emplois au niveau national, comme il s'y est engagé depuis 2009.

 

6.  Les ENSEIGNANTS : l’UNSA CCI a obtenu un moratoire jusqu'à la rentrée 2014 du titre III des enseignants. Notre équipe travaille déjà depuis longtemps sur cet important dossier et les enseignants sont nombreux à en attendre les résultats pour protéger leurs droits et leurs conditions d'exercice du métier.

  

7.  Le TELETRAVAIL :  A force d’y revenir : nous imposons l’élaboration d’un accord sur le télétravail.

   

Votre avenir consulaire se joue maintenant.

 

Elections 19 mars

 

Commenter cet article