Commission Paritaire Régionale du 6 juillet

Publié le par UNSA CCI Paris Ile de France

Commission Paritaire Régionale du 6 juillet

Déclaration liminaire intersyndicale CFDT / UNSA.

Madame la présidente,

Mesdames et Messieurs les membres de la CPR,

Au moment, où la CCIR Paris Île-de-France doit faire face à elle seule à plus de la moitié des départs volontaires de l'ensemble du réseau. Au moment, de la mise en place d'un plan de transformation sans précédent, l’UNSA-CCI et la CFDT demandent à la CCI de région Paris Île-de-France d'affecter aux promotions et augmentations au choix un taux de masse salariale supérieur au taux directeur de 0,1 % défini lors de la CPN le 29 juin dernier.

Chaque entité, chaque école, chaque service va devoir faire le même travail avec près de 10 % d'effectif en moins. L’UNSA et la CFDT souhaitent non seulement que l'enveloppe de promotions et d'augmentations au choix soit portée à hauteur d’au moins 2% de la masse salariale, mais encore que les critères d'attribution et de répartition de ces dernières se fassent dans un réel souci d'équité et de transparence.

M. le Directeur Général, vous nous avez à plusieurs reprises promis de faire un effort pour ceux qui restent, c'est le moment d'envoyer un signal fort aux collaborateurs, de reconnaître leur travail, leur implication et ainsi de les rendre pleinement acteurs du plan de transformation qui s'annonce.

Nos deux organisations syndicales ont fait en CPN, le choix responsable de reconduire un dispositif de rupture conventionnelle consulaire y compris pour les agents à moins de trois ans de la retraite.

Afin de permettre aux collaborateurs qui à l’issue des chantiers de transformation, estimeraient ne plus trouver leur place dans l’organisation de la CCIR, nous demandons qu’un travail paritaire définissent les critères, d’acceptation de la CCART ainsi que ceux du mode de remplacement des postes devenus vacants.

Enfin, dans l’organisation de la CCI de demain, nous vous demandons d'apporter une attention majeure, lors d'éventuelles mutations géographiques de collaborateurs, à la conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle.

Le télétravail dont l'accord a été signé en septembre dernier peut participer à cette nouvelle organisation du travail. Sa mise en œuvre dans notre région n'a que trop tardé, alliée à un management innovant elle nous permettra d'entrer pleinement dans cette nouvelle CCI digitale que vous appelez de vos vœux.